Maladies

L’épanchement pleural (familièrement appelé eau dans les poumons) et l’ascite (familièrement appelée eau dans le ventre) est le symptôme d'une maladie sous-jacente grave, qui à son tour peut déclencher des symptômes tels que l'essoufflement, l'épuisement, les nausées, la perte d'appétit, les vomissements et la douleur.

L’épanchement peut se produire une fois ou être récurrent. En fonction de la maladie sous-jacente et de la fréquence d'apparition, différentes approches thérapeutiques sont choisies.

Maladies

L’épanchement pleural (familièrement appelé eau dans les poumons) et l’ascite (familièrement appelée eau dans le ventre) est le symptôme d’une maladie sous-jacente grave, qui à son tour peut déclencher des symptômes tels que l’essoufflement, l’épuisement, les nausées, la perte d’appétit, les vomissements et la douleur.

L’épanchement peut se produire une fois ou être récurrent. En fonction de la maladie sous-jacente et de la fréquence d’apparition, différentes approches thérapeutiques sont choisies.


Epanchement pleural


Qu’est-ce qu’un épanchement pleural ?

Un épanchement pleural est une accumulation de liquide dans la cavité thoracique (ce qu’on appelle l’espace pleural) qui dépasse le niveau normal. Chez une personne saine, il y a quelques millilitres de liquide dans la cavité pleurale, ce qui assure un mouvement indolore des deux feuillets pleuraux, la plèvre pariétale (sur les côtes) et la plèvre viscérale (sur le poumon). Ce système est semblable à deux vitres entre lesquelles se trouve un film de liquide.

Chez une personne souffrant d’épanchement pleural, l’équilibre des liquides est perturbé et un excès de liquide s’accumule dans l’espace pleural. Au-delà d’une certaine quantité, l’épanchement gêne la respiration car le poumon ne peut plus se dilater complètement à cause du liquide.

Qu’est ce qui provoque un épanchement pleural ?

Les maladies sous-jacentes peuvent être multiples. Dans une longue liste de maladies, la cause la plus fréquente de l’ascite est une tumeur maligne (tumeur maligne / carcinome), les autres causes sont une maladie du foie à un stade avancé (cirrhose hépatique), une insuffisance cardiaque ou une inflammation de l’intestin. Dans la longue liste des maladies, les causes les plus fréquentes d’un épanchement pleural sont : une tumeur maligne, une pneumonie ou une insuffisance cardiaque. Le carcinome du poumon, suivi par le carcinome du sein, sont les causes les plus fréquentes d’un épanchement pleural malin.

Comment traite-t-on un épanchement ?

Outre le traitement de la maladie sous-jacente, le traitement de l’épanchement pleural dépend en grande partie du type d’épanchement. Si, malgré un traitement médicamenteux optimal, une grande quantité de liquide s’accumule encore dans l’espace pleural, on parle d’épanchement pleural récurrent réfractaire au traitement.

Un épanchement pleural réfractaire à la thérapie peut être traité par des ponctions pleurales répétées (thoracocentèses) afin de réduire les symptômes causés par l’épanchement, tels que l’essoufflement, un état d’épuisement, des nausées et des douleurs.

Afin d’épargner aux personnes concernées les ponctions récurrentes qui prennent beaucoup de temps à l’hôpital ou en clinique, l’option thérapeutique suivante, à long terme, peut être envisagée.

Implantation d’un cathéter permanent d'épanchement pleural tunnélisé :

Un cathéter fin et souple en silicone peut être implanté une seule fois, sous anesthésie locale, en tant que procédure ambulatoire ou combinée à une courte hospitalisation. Cela permet à la personne affectée de drainer le liquide à domicile selon les besoins, de manière temporaire et indépendante. Les ponctions répétées à l’hôpital, en clinique ou au cabinet médical ne sont plus nécessaires après l’implantation et la gêne causée par l’accumulation du liquide peut être mieux contrôlée. De plus, un drainage régulier de l’épanchement pleural peut entraîner une pleurodèse spontanée (adhérence des feuilles pleuraux).

Réalisation d'une pleurodèse chimique :

Dans la pleurodèse chimique, un médicament (par exemple du talc) est pulvérisé dans l’espace pleural par l’intermédiaire d’un cathéter rigide en silicone. La substance chimique est destinée à déclencher une réaction inflammatoire, qui conduit à une adhérence des feuillets pleuraux (plèvre pariétale et plèvre pulmonaire) et éventuellement à la fin de l’accumulation de liquide. Cette procédure est souvent pratiquée sous anesthésie générale avec une thoracoscopie vidéo-assistée (VATS). Selon le déroulement de l’opération, le patient va devoir passer quelques jours à l’hôpital. Dans certains cas et en fonction de la maladie sous-jacente, un cathéter permanent tunnélisé drainova® ou PleurX™ est également implanté.

Depuis 2018, les sociétés médicales européennes et américaines de chirurgie thoracique et de pneumologie recommandent l’implantation d’un cathéter pleural permanent tunnélisé, dès le début, pour le drainage des épanchements récidivants afin d’augmenter les chances d’une pleurodèse spontanée (adhérence des feuillets pleuraux).

Drainage d’un épanchement pleural avec une bouteille sous vide PleurX™
Drainage d’un épanchement pleural avec une bouteille sous vide PleurX™
Drainage d’un épanchement pleural avec un réservoir drainova® à aspiration douce.
Drainage d’un épanchement pleural avec un réservoir drainova® à aspiration douce.

Ascite


Qu’est-ce qu’une ascite ?

Une ascite est une accumulation de liquide en excès dans la cavité abdominale, appelée cavité péritonéale, qui dépasse les valeurs normales. La cavité péritonéale est tapissée d’une peau séreuse appelée péritoine. Ce péritoine (peau séreuse) est formé de deux couches, appelées feuillets (péritoine). Le péritoine parental se trouve à l’intérieur de la paroi abdominale avant et arrière et le péritoine viscéral recouvre les organes intra-abdominaux. Dans cette cavité péritonéale, il y a quelques millilitres de liquide chez une personne saine, de sorte que les organes peuvent se déplacer sans douleur.

Qu’est-ce qui provoque une ascite ?

Les maladies sous-jacentes peuvent être multiples. Dans une longue liste de maladies, la cause la plus fréquente de l’ascite est une tumeur maligne (tumeur maligne / carcinome), les autres causes sont une maladie du foie à un stade avancé (cirrhose hépatique), une insuffisance cardiaque ou une inflammation de l’intestin. Dans une longue liste de maladies, la cause la plus fréquente de l’ascite est une tumeur maligne (tumeur maligne / carcinome), les autres causes sont une maladie du foie à un stade avancé (cirrhose hépatique), une insuffisance cardiaque ou une inflammation de l’intestin.

Comment l'ascite est-elle traitée ?

Outre le traitement de la maladie sous-jacente, le traitement de l’ascite dépend en grande partie du type d’épanchement. Si une grande quantité de liquide s’accumule dans la cavité péritonéale malgré un traitement médicamenteux optimal, on parle d’ascite réfractaire ou récurrente.

Les ascites réfractaires au traitement peuvent être traitées par des ponctions répétées (paracentèses) pour réduire les symptômes causés par l’épanchement, tels que l’essoufflement, un état d’épuisement, des nausées, une perte d’appétit, des vomissements et des douleurs.

Afin d’épargner aux personnes concernées des ponctions récurrentes qui prennent beaucoup de temps à l’hôpital ou en clinique, l’option thérapeutique, à long terme, suivante peut être envisagée.

Implantation d'un cathéter permanent tunnélisé péritonéal

Un mince cathéter en silicone souple peut être implanté une seule fois, sous anesthésie locale, en tant que procédure ambulatoire ou combinée à une courte hospitalisation. Cela permet à la personne affectée de drainer le liquide à domicile selon les besoins, de manière temporaire et indépendante. Les ponctions répétées à l’hôpital, en clinique ou au cabinet médical ne sont plus nécessaires après l’implantation et la gêne causée par l’accumulation de liquide peut être mieux contrôlée.

Drainage d’une ascite avec une poche de recueil ewimed
Drainage d’une ascite avec une poche de recueil ewimed
Drainage d’une ascite avec un réservoir drainova® à aspiration douce.
Drainage d’une ascite avec un réservoir drainova® à aspiration douce.

Vous avez des questions ?

Contactez-nous maintenant ou trouvez ici une sélection des questions les plus fréquemment posées.