Procédures

Informations pour renseigner le patient, préparer et réaliser l'implantation d'un cathéter permanent tunnélisé et bien plus encore

Procédures

Informations pour renseigner le patient, préparer et réaliser l’implantation d’un cathéter permanent tunnélisé et bien plus encore


1. Le concept thérapeutique


Nos systèmes de drainage sont conçus pour le drainage temporaire des épanchements pleuraux récidivants ou des ascites récurrentes ou réfractaires, que ce soit à l’hôpital, en clinique ou au domicile du patient. Le patient se fait implanter un cathéter tunnélisé sous-cutané à l’hôpital ou en clinique. Avec ce cathéter et les kits de drainage prescrits, votre patient peut drainer l’épanchement facilement, en toute sécurité et selon les besoins, à domicile ou dans un établissement médico-social avec le soutien de sa famille ou de professionnels de la santé (p.ex. soins à domicile).

Les drainages sont simples, sûrs et permettent d’améliorer la qualité de vie et la mobilité grâce à un contrôle efficace des symptômes.


2. Les informations pour vos patients


Pour l’information complète du patient avant l’implantation, nous vous fournissons quelques documents.

  • Brochure d’information patient
  • Formulaire d’information concernant les risques pendant l’intervention,
  • Prescription médicale pour les kits de drainage et la formation fenik AG à domicile

3. Un exemple de codification


Propositions de facturation de l’implantation avec hospitalisation de courte durée (DRG) ou ambulatoire (Tarmed).


4. Les produits pour l’implantation et le drainage


Selon l’indication médicale, il existe différents kits de drainage pour la connexion au cathéter. Pour un aperçu rapide des drainages temporaires ou permanents à utiliser dans un hôpital ou une clinique, veuillez cliquer ici. Vous trouverez ici un aperçu rapide de ces accessoires et autres accessoires destinés aux hôpitaux et aux cliniques.


5. Les étapes de l’implantation


L’implantation du cathéter est une procédure peu invasive. Le cathéter peut être implanté en ambulatoire ou lors d’une courte hospitalisation sous anesthésie locale, si nécessaire avec une légère sédation. Les ponctions récurrentes à l’hôpital, en clinique ou au cabinet médical ne sont plus nécessaires après l’implantation du cathéter. La gêne associée à l’accumulation de liquide est réduite et rend les ponctions inutiles.

Vous trouverez ici un aperçu des étapes recommandées pour l’implantation du cathéter en utilisant l’exemple d’un épanchement pleural.


6. Le drainage après l’implantation et dans le service


Selon l’indication médicale, il existe différents kits de drainage pour la connexion au cathéter. Pour un aperçu rapide des drainages temporaires ou permanents à utiliser dans un hôpital ou une clinique, veuillez cliquer ici.


7. Le rinçage du cathéter


En fonction de la viscosité de l’épanchement pleural ou de l’ascite, un rinçage peut être nécessaire pour éliminer une occlusion. Après avoir consulté un médecin, le personnel médical peut rincer le cathéter. Voir les pages 6 et 7 pour les instructions.


8. La gestion de la sortie du patient


Afin d’assurer une prise en charge optimale de votre patient et pour qu’il reçoive de notre part une formation et le matériel de drainage, nous vous demandons de compléter les points suivants.


9. L’explantation du cathéter


Si, au cours des 3 ou 4 dernières drainages, il y a eu de moins en moins ou plus du tout de liquide, il est possible qu’une pleurodèse spontanée (pleural) se soit produite ou qu’aucun épanchement ne se soit reformé en raison de la thérapie et/ou des médicaments. Le médecin traitant peut, par exemple, utiliser une échographie ou une radiographie pour évaluer si le cathéter peut être explanté (tiré).

Vous avez des questions ?

Contactez-nous maintenant ou trouvez ici une sélection des questions les plus fréquemment posées.