Soignant et support patient

Informations sur la mise en œuvre du drainage temporaire à domicile ou dans une maison de retraite et sur le concept de service et de soins fenik

Soignant et support patient

Informations sur la mise en œuvre du drainage temporaire à domicile ou dans une maison de retraite et sur le concept de service et de soins fenik


1. Organisation de la formation


Le concept de service et de soins fenik garantit une formation rapide, personnalisée et complète pour une manipulation sûre, facile et économique du cathéter et des systèmes de drainage.

Un collaborateur du service de fenik AG prendra contact avec vous, le patient, ses proches et/ou le service de soins à domicile par téléphone afin de fixer un rendez-vous pour la formation. Le kit de drainage prescrit sera envoyé au domicile du patient ou dans son établissement médico-social afin que le patient puisse être drainé le plus rapidement possible après avoir quitté l’hôpital ou la clinique.

Par mesure de précaution, nous vous recommandons de prévoir un désinfectant pour les mains et un désinfectant pour la peau contenant de l’alcool, par exemple le Kodan®. Notre objectif est de fournir au patient les meilleurs soins possibles, en collaboration avec vous.


2. Déroulement de la formation et du drainage


Pour des instructions détaillées sur le drainage et des informations sur les kits de drainage pour un drainage sûr, simple et rapide à domicile, dans un établissement médico-social ou un hospice, veuillez-vous référer au document Drainage et informations de commande.

Préparation pour le drainage et drainage d'un épanchement

  1. Préparation du matériel :
    • kit de drainage, désinfectant pour les mains, gants jetables non stériles, désinfectant cutané alcoolique tel que Kodan ou Prontosan et un récipient ouvert pour les déchets
  2. Préparation d’un espace de travail propre et libre, par exemple sur une table ou une chaise
  3. Lavez-vous les mains avec du savon pendant au moins une minute, puis séchez-les avec du papier de cuisine ou nettoyez-les avec un désinfectant pour les mains
  4. Mettez les gants jetables à usage unique
  5. Retirez l’ancien pansement du cathéter
  6. Retirez les gants et désinfectez-vous à nouveau les mains.
  7. Effectuez le drainage selon le protocole de drainage (voir feuille séparée)
  8. Le clamp à roulette de la bouteille sous vide ou le clamp de la poche de recueil par gravité ou du réservoir drainova® par aspiration doit toujours être ouverte très précautionneusement. Si le drainage devient inconfortable pour le patient, fermez immédiatement le clamp. Après une pause, une deuxième tentative de drainage peut être effectuée.
  9. Il n’est pas nécessaire de vider complètement le liquide. Le drainage doit être fait de manière à apporter le soulagement nécessaire au patient.
  10. Désinfectez les incisions (Attention : Ne pas utiliser de désinfectant contenant du dihydrochloridum Octenidini)

3. Changement du pansement


Après le drainage de l’épanchement pleural ou de l’ascite chez un patient porteur d’un cathéter, le changement de pansement fait partie intégrante de la procédure de drainage et doit être effectué à chaque fois que l’épanchement est drainé. Vous souhaitez effectuer le changement de pansement vous-même en toute tranquillité ? Pas de problème ! Cliquez ici pour les instructions relatives aux changements de pansement :


4. Rinçage du cathéter


Selon l’évolution de la maladie sous-jacente, causant la formation d’une ascite ou d’un épanchement pleural, une viscosité élevée, une forte teneur en fibrine ou des troubles de la coagulation sanguine peuvent entraîner l’occlusion du cathéter. Si cette occlusion n’est pas résorbée en  » trayant  » le cathéter ou en effectuant un drainage par aspiration, le cathéter peut être rincé.

Informations sur le rinçage du cathéter

Si, au cours des 3 ou 4 derniers drainages, il y a eu de moins en moins ou pas de liquide du tout, il est possible que la cause en soit une pleurodèse spontanée ou qu’aucun épanchement ne se soit formé en raison de la thérapie et des médicaments. La suite de la procédure doit être discutée avec un médecin.

Si l’épanchement ne peut être drainé, mais que le patient présente des symptômes tels que l’essoufflement, des douleurs, des nausées ou une prise de poids, il est possible que la valve de sécurité du cathéter ou l’embout d’insertion spécifique soit obstrué.

  1. Essayez de résoudre le problème en pressant et en massant le cathéter
  2. Parfois, le drainage du liquide peut être stimulé en toussant légèrement ou en changeant de position, par exemple en se mettant en position latérale, en s’asseyant, en se penchant légèrement en avant ou en se levant.
  3. Si cela n’aide pas, remplacez le réservoir/bouteille/poche de recueil de drainage. Un filament de fibrine ou un caillot peut avoir été déplacé de la ligne de connexion lorsqu’il l’embout d’insertion spécifique a été inséré dans la valve de sécurité du cathéter.
  4. Si l’épanchement ne peut être drainé, le cathéter peut être rincé par un médecin ou selon la prescription d’un médecin.

5. Retrait des points de suture et de fixation


Deux incisions (petites incisions dans la peau) ont été faites pour l’implantation. La suture à la peau (position 1) peut être retirée après 7 à 10 jours et le point de fixation (position 2) au point de sortie du cathéter ne doit être retirée qu’après environ 30 jours.


6. Commande des kits de drainage et facturation


Selon la fréquence à laquelle vous effectuez le drainage, vous devez organiser la commande des nouveaux kits de drainage en temps voulu. Si vous commandez avant 15 heures, il nous faut environ 2 à 4 jours ouvrables pour envoyer les kits de drainage à l’adresse du patient sans frais de port.

Options de commande

Par Internet :

Par email :

Veuillez nous envoyer un e-mail à info@fenik.ch

Par téléphone :

Appelez-nous au numéro de téléphone 052 577 02 55

La facturation

Si le drainage intermittent est effectué par un infirmier(e) d’un service de soins à domicile, d’un établissement médico-social ou d’un hospice, le matériel prescrit fait partie du système de soins. Selon décision du Tribunal Administratif Fédéral, datée de septembre 2017, nous devons facturer les consommables prescrits à l’établissement de soins de longue durée ou à l’établissement de soins ambulatoires.

Toutefois, si les coûts du prestataire de soins (frais du personnel, frais des consommables) ne peuvent être couverts par les forfaits existants, tels que l’assurance maladie, les cantons et les communes et la quote-part du patient, les cantons et les communes doivent en tout état de cause assumer le financement des coûts restants conformément à un arrêt complémentaire du Tribunal Administratif Fédéral d’août 2018.

Vous avez des questions ?

Contactez-nous maintenant ou trouvez ici une sélection des questions les plus fréquemment posées.